Le monde sur la bascule

Auteur :Frédéric Mérand - Nouvelle

Après un automne de politique américaine au cours duquel plus de 2200 personnes ont participé aux activités du CÉRIUM, l’année 2017 s’annonce résolument européenne. Les élections prévues aux Pays-Bas, en Italie, en France et en Allemagne rythmeront les négociations sur le Brexit. Elles permettront aussi de vérifier si la montée des mouvements populistes est irrésistible.

Le phénomène Trump fera-t-il des émules en Europe ? Justin Trudeau et Angela Merkel seront-ils les derniers remparts du progrès au sein du G7 ? Faut-il s’attendre à un réalignement pro-russe sur la question syrienne et sur celle des droits de la personne ? Quid de l’OTAN et de la lutte aux changements climatiques ? Si l’ex-ministre allemand des Affaires étrangères, Joschka Fischer, annonce rien de moins que la fin du monde occidental, d’autres craignent carrément pour l’avenir de la démocratie libérale.

Dans ce contexte, la campagne présidentielle française sera l’objet d’une programmation particulièrement soutenue. Conférences, tables-rondes, débats, analyses dans les médias : nous serons aussi actifs que nous l’avons été sur la campagne américaine. À l’instigation d’Anne-Laure Mahé, le CÉRIUM et le CEVIPOF de Sciences Po Paris lanceront un blogue dessiné afin de vulgariser les connaissances sur la politique française.

En tout cas, le monde en 2017 sera sur la bascule. Le CÉRIUM ne sera pas indifférent à la tragédie syrienne et, bien sûr, l’Asie et l’Afrique vont susciter de plus en plus notre attention. Le 25 janvier, la 4e édition du colloque étudiant portera sur l’humanitaire ; ce sera l’occasion de prendre le pouls de la nouvelle politique étrangère du gouvernement Trudeau, notamment en Afrique francophone. Le 9-10 mars, le colloque annuel du CÉRIUM portera sur les « Asie(s) ». Nos chercheur.ses aborderont des enjeux d’une pressante actualité comme les femmes et les minorités, les nouvelles menaces sécuritaires et le défi de l’urbanisation sur un continent qui est désormais l’épicentre des bouleversements géopolitiques.

Le 10 janvier, nous annoncerons la programmation la plus riche, la plus ambitieuse, la plus verte et la plus innovatrice dans l’histoire des écoles internationales d’été. Plus que jamais, avec 18 écoles, le CÉRIUM est le lieu de la formation continue en affaires internationales au Québec et dans la Francophonie. Restez à l’affût !

Pour terminer sur une note positive, je suis heureux de vous apprendre que plusieurs étudiants affiliés au CÉRIUM passeront de belles vacances: alors que le doctorant Vahid Yücesoy a obtenu le prix du Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM) pour son projet sur les mouvements islamistes modérés, notre coordonnatrice Mélanie Cambrézy et le boursier Marc-André Anzueto viennent juste de soutenir leur thèse de doctorat, respectivement sur l’aide occidentale en Palestine et la politique canadienne des droits de la personne au Guatemala. Leur succès, c’est aussi celui d’une société québécoise de plus en plus ouverte sur le monde.

En attendant la rentrée d’hiver, l’équipe du CÉRIUM vous souhaite de joyeuses fêtes et une bonne année 2017.

 

Frédéric Mérand

Directeur

Partager :
  • Envoyer
  • Imprimer