Présentation

Changements climatiques : bouleversements et transitions dans l'économie politique

Du 22 au 27 juin 2015

La lutte aux changements climatiques entraîne des mutations profondes au sein de l’économie politique internationale. De nouvelles technologies bouleversent le secteur de l’énergie, pendant que d’immenses flux de capitaux alimentent l’essor de l’économie verte. De nouvelles politiques publiques, ainsi que de nouvelles normes internationales entravent la consommation de charbon et de pétrole. Les opinions publiques évoluent, et des mouvements citoyens de plus en plus importants s’opposent au développement des énergies fossiles. De puissants intérêts d’affaires s’affrontent, à coups de lobbys et de campagnes de relations publiques, tandis que les États industrialisés, émergents et en voie de développement tentent de négocier un nouveau traité climatique international à temps pour la Conférence de Paris de décembre 2015. Sur quoi reposent ces transformations? Vers où mènent ces transitions? Qui en sort gagnant et perdant?

L’objectif de l’École d’été du CÉRIUM sur les changements climatiques consiste à proposer des clefs de compréhension aux étudiants, chercheurs et praticiens appelés à évoluer dans une économie politique internationale en profonde transformation. Cette École d’Été explore les transformations, les mutations et les bouleversements liés à la lutte aux changements climatiques, en offrant un regard historique, ainsi que des perspectives d’avenir à court, moyen et long terme.  

 

Parmi les conférenciers et intervenants: France Jacovella (Environnement Canada), Karen Lockridge (Mercer Investments), Mark Purdon (CÉRIUM) et Annie Chaloux (Université de Sherbrooke), Harvey Mead (Ancien commissaire au développement durable), Normand Mousseau (Professeur de physique, UdeM) et Stéphane Dion (Député fédéral, PLC).

           

 

                                


L'école est destinée aux étudiants et citoyens intéressés par les questions internationales.

L'école est organisée en collaboration avec la Faculté des arts et sciences de l'UdeM et peut être créditée au niveau de la maîtrise en tant que PLU6901A-D (3 cr. et 1,5 cr.)

Le cours peut aussi être crédité pour un étudiant au baccalauréat ayant déjà complété au moins 60 crédits avec une moyenne de plus de 3,5. L'inscription est conditionnelle à l'approbation du directeur du programme auquel l'étudiant est inscrit.

Programme

Lundi 22 juin

AM : Analyser les transformations dans l’économie politique

PM : Évolution des connaissances scientifiques sur les changements climatiques

Mardi 23 juin

AM : Négocier avec le climat

PM : Regards croisés sur la question des changements climatiques

 

Mercredi 24 juin

AM : L’économie des changements climatiques : innovations et transformations des marchés énergétiques mondiaux

PM : Leave it in the ground? Quelle place pour les carburants fossils dans un monde sobre en carbone?

 

Jeudi 25 juin

AM : Mécanismes de marché de carbone

PM : Vers une économie verte

 

Vendredi 26 juin

AM : Les instruments politiques

PM : Mouvements de l’opinion publique et leadership politique

 

Samedi 27 juin

AM : Le pouvoir citoyen : transformations dans la gouvernance environnementale

PM : Table ronde de clôture

 

Syllabus préliminaire

Inscription

Étudiants

Les étudiants de l'Université de Montréal peuvent s'inscrire au cours PLU6901A-D en contactant la TGDE de leur programme.

Les étudiants d'autres universités du Québec doivent s'inscrire en complétant la demande d'inscription en ligne disponible sur le site du BCI (anciennement CREPUQ).

Les étudiants canadiens non québécois, étrangers ou sans attestation doivent être inscrits dans une maison d'enseignement au moins depuis le 1er janvier 2015 et nous faire parvenir une preuve valide de leur inscription dans un établissement d'enseignement (dernier relevé de notes ou de frais  universitaires) par courriel à Alexie Labelle.

Autres participants

Vous pouvez vous inscrire dès maintenant en suivant le lien ci-dessous:

Inscription

Responsables :

Erick Lachapelle
Science politique
UdeM

 

 

Hugo Séguin
Fellow
CÉRIUM