Menu de navigation

Énergie, économie et climat : Bouleversements dans l’économie politique d’un monde en transition

Présentation

Du 3 juillet au 8 juillet - PLU6901 (A-D)

En réponse à un contexte de crise environnementale et climatique sans précédent, nous vivons aujourd’hui de profondes transformations et une reconfiguration au sein de l’économie politique domestique et internationale. Avec l’arrivée de Donald Trump à la tête des États-Unis, la lutte mondiale aux changements climatiques sera maintenant grandement déterminée par la Chine, aux prises avec ses propres défis. Le Canada et le Québec tentent de leur côté, avec difficulté, d’accélérer la transition en cours vers une économie non émettrice de carbone. Pendant ce temps, des voix d’élèvent pour remettre en cause le paradigme de croissance et nos modes de consommation.

 La 3e École d’été du CÉRIUM sur la Transition explorera ces nouvelles dynamiques, de même que les rapides changements technologiques, énergétiques, financiers, politiques et sociaux en cours.

 

 

 

Programme

Plan de cours

Énergie, économie, et climat
Bouleversements dans l'économie politique d’un monde en transition


3e École d’été du CÉRIUM sur la Transition - 3 au 8 juillet 2017

BLOC 1 : INTRODUCTION – notions de base
Pourquoi parlons-nous de changements environnementaux mondiaux et de l’arrivé de l’Anthropocène ? En quoi et comment ces changements sont-ils en train de bouleverser le monde tel que nous le connaissons ?  Qu’est-ce que l’économie politique des changements climatiques (EPI) nous apprend sur ces sujets ? Ce bloc fournira des outils conceptuels pour mieux comprendre la base des connaissances scientifiques sur la question des changements climatiques ainsi que pour analyser les principales transformations sociotechniques dans l’EPI actuelle.

Jour 1, lundi 3 juillet
9h00-12h00
Séminaire 1 – Les bases du problème – Changements environnementaux mondiaux
La science du climat; équation de la production de GES; l’Anthropocène, le bilan des émissions au Canada, au Québec et dans le monde

Erick Lachapelle, Professeur agrégé, Université de Montréal
Hugo Séguin, Fellow, CÉRIUM
Conférencier invité :
Alain Bourque, directeur général, Ouranos

13h30-16h30
Séminaire 2 – Une économie politique en transition?
Problématisation de la transition et ces aspects sociaux-technique, présentation d’une grille d’analyse pour comprendre les transformations en cours au niveaux des marchés et des flux financiers, du rôle de l’État et de l’action des actions des acteurs privés, des consommateurs et des citoyens; une transition juste?

Hugo Séguin, Fellow, CÉRIUM
Erick Lachapelle, Professeur agrégé, Université de Montréal


BLOC 2 : TRANSFORMATIONS – économiques, politiques et énergétiques
Ce deuxième bloc présente les principaux éléments de la transition, en examinant les freins et accélérateurs. Il sera question d’examiner les innovations et transformations dans les marchés énergétiques, la place des carburants fossiles dans le bouquet énergétique, ainsi que d’offrir une analyse des coûts et des bénéfices d’une transition pour une variété d’acteurs.

Jour 2, mardi 4 juillet
9h00-12h00
Séminaire 3 – Les modèles théoriques de la transition
Comment modéliser la transition ? Quels sont les freins et accélérateurs ?

Erick Lachapelle, Professeur agrégé, Université de Montréal
Conférencier invité :
James Meadowcroft, professeur, School of Public Policy and Administration and Department of Political Science, Carleton University

13h30-16h30
Séminaire 4 – Étude de cas : l’électrification des transports
Application du modèle de transition au cas du transport au Québec; analyse des politiques et motivations pour favoriser la transition; discussion panel

Hugo Séguin, Fellow, CÉRIUM
Conférenciers invités
Pierre-Olivier Pineau, professeur titulaire, département des sciences de la décision, HEC-Montréal (à confirmer)
Daniella Levasseur, conseillère, électrification des transports, Hydro-Québec (confirmée)
Simon-Pierre Rioux, président, AVEQ (à confirmer)

BLOC 3 : RÉGIME CLIMATIQUE INTERNATIONAL
La Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) de 1992 structure un régime international d’une grande complexité. En évolution, ce régime cherche à coordonner l’action climatique mondiale.  Quelles sont les positions de négociations des grands acteurs que sont les Etats-Unis et la Chine? Quelles politiques climatiques ces acteurs déploient-ils sur leur territoire et quelles dynamiques politiques et économiques contraignent ces positions et ces politiques ? Ce troisième bloc présente l’évolution de ce régime climatique international, identifie les enjeux et présente les positions de deux acteurs clés; la Chine et les États-Unis.

Jour 3, mercredi le 5 juillet
9h00-12h00
Séminaire 5 – Négocier avec le climat : L’émergence et l’évolution du régime internationale sur les changements climatiques et la transition en Chine
Ce séminaire examine l’évolution du régime climatique et le « leadership » climatique exercé par les États-Unis et la Chine. Avec l’arrivée de Donald Trump à la tête des États-Unis, la lutte mondiale aux changements climatiques sera maintenant grandement déterminée par la Chine, aux prises avec ses propres défis.

Hugo Séguin, Fellow, CÉRIUM
Conférencière invitée :
Dr Hongxia Duan, Global Subsidies Initiative, IISD, Beijing Office (confirmée)

13h30-16h30
Séminaire 6 – Impacts de l’arrivée de Donald Trump sur la transition énergétique aux États-Unis
Pour plusieurs, l’arrivée de Donald Trump signale une menace pour les récents gains en matière de coordination d’une réponse plus approprié à la question des changements climatiques.

Erick Lachapelle, Professeur agrégé, Université de Montréal
Conférenciers invités :
Pierre Martin, professeur titulaire, département de science politique, Université de Montréal, Directeur de la Chaire d'études politiques et économiques américaines, CÉRIUM (confirmé)
Trip Van Nopppen, président, Earthjustice, San Francisco (à confirmer)

BLOC 4 : LA GOUVERNANCE DES CHANGEMENTS CLIMATIQUES AU CANADA
Malgré l’importance de réduire les GES, il demeure une tension fondamentale – presque tout ce que nous faisons dans nos sociétés industrialisées crée, de manière directe ou indirecte, des émissions de GES. Pour favoriser les transformations nécessaires, plusieurs options politiques ont été mises de l’avant. Ce bloc examinera les instruments politiques favorisant l’atténuation des émissions et l’adaptation aux impacts des changements climatiques, leur acceptabilité sociale et politique, leur mise en œuvre au Canada, ainsi que le rôle de la démocratie et de la participation dans la prise de décision collective pour faire face à cet enjeu.

Jour 4, jeudi le 6 juillet
9h00-12h00
Séminaire 7 – Politiques climatiques canadiennes et québécoises
Au Canada, le gouvernement fédéral a souvent fait défaut sur la question des changements climatiques, qu’il soit gouverné par un gouvernement de centre ou de droite. En l’absence de législation fédérale, ce sont surtout les provinces qui ont relevé le défi de mettre en œuvre des politiques publiques en matière de changements climatiques. Après l’élection de 2015, le nouveau gouvernement Trudeau a annoncé un Plan Climatique Pan-Canadien qui vise une harmonisation des politiques de tarification de carbone au Canada. À quoi ressemble ce plan? Comment s’harmonisera-t-il avec les politiques provinciales? Quels sont les obstacles à la mise en œuvre de cette politique, et quels en sont les bénéfices potentiels ?

Erick Lachapelle, Professeur agrégé, Université de Montréal
Conférencier invité :
Jean-Yves Benoit, directeur, marché du carbone, ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques du Québec (MDDELCC)

13h30-16h30
Séminaire 8 – Transformations politiques : Freins et accélérateurs
Marginalisées ou trop puissantes ? Imputable à qui ? Quelle place occupent les sociétés civiles
dans la gouvernance climatique et énergétique mondiale ? Sur la base de cas d’actualité en
Amérique du Nord, les conférenciers présenteront quelques éléments d’une gouvernance se
voulant de plus en plus ouverte et en exploreront les enjeux d’un point de vue économique et
démocratique.

Hugo Séguin, Fellow, CÉRIUM
Conférenciers invités :
François Émond, chef de cabinet, ministère de l’Energie et des Ressources naturelles du Québec (à confirmer)
Sylvain Gaudreault, député de Jonquière (à confirmer)
Anne-Céline Guyon, porte-parole, Coule pas chez Nous (à confirmer)
Steven Guilbeault, directeur principal, Équiterre (à confirmer)

BLOC 5 : HALTE LA CROISSANCE ?
Les changements climatiques ont été décrits comme étant la plus grande défaillance de marché de l’histoire. Conséquemment, le paradigme économique joue un rôle prépondérant autant dans le diagnostic du problème que dans les propositions de solution. En même temps, plusieurs estiment que le système capitaliste est à la base même du problème, et ne peut donc en constituer la solution. Ce troisième bloc examine le débat sur la croissance et la possibilité d’une économie verte.

Jour 5, vendredi 7 juillet
9h00-12h00
Séminaire 9 – Critiques de l’économie dominante
Pouvons-nous solutionner la question des changements climatiques dans le cadre du système capitaliste actuel, ou est-ce une contradiction ? Plusieurs analystes et penseurs en doutent. Après tout, n’est-ce pas ce système, qui échappe de plus en plus au contrôle démocratique, qui nous a amené au bord du gouffre ? D’autres croient tout de même qu’un meilleur encadrement du marché, à travers une économie verte, permettra de concilier protection du climat et maintien de la croissance économique. Qu’en penser ?
   
Erick Lachapelle, Professeur agrégé, Université de Montréal

13h30 – 16h30
Séminaire 10 – Débat (panel) sur la croissance verte ou la décroissance

Conférenciers invités :
Karel Mayrand, directeur general pour le Québec, Fondation David Suzuki (à confirmer)
Daniel Normandin, directeur exécutif, Institut EDDEC (à confirmer)
Laure Waridel, directrice exécutive, CIRODD
Manon Massé, députée de Saint-Marie-Saint-Jacques (à confirmer)

Jour 6 – Samedi 8 juillet
9h00-12h00
Séminaire 11 – Terrain : Communautés en transition

Hugo Séguin, Fellow, CÉRIUM
Terrain organisé par Villeray en transition (à confirmer)

13h30-16h30
Séminaire 12 – Table ronde de clôture
Table-ronde des participants – retour sur l’École d’été – grandes conclusions

Inscription

Étudiants

Les étudiants de l'Université de Montréal peuvent s'inscrire au cours PLU 6901A en contactant la TGDE de leur programme.

Les étudiants d'autres universités du Québec doivent s'inscrire en complétant la demande d'inscription en ligne disponible sur le site du BCI (anciennement CREPUQ).

Les étudiants canadiens non québécois, étrangers ou sans attestation doivent être inscrits dans une maison d'enseignement au moins depuis le 1er janvier 2017 et nous faire parvenir une preuve valide de leur inscription dans un établissement d'enseignement (dernier relevé de notes ou de frais  universitaires) par courriel à Capucine Berdah

Autres participants

Vous pouvez vous inscrire dès maintenant en suivant le lien ci-dessous:

Inscription

Responsables

Erick Lachapelle, Science politique UdeM

Hugo Séguin, Fellow CÉRIUM