Menu de navigation

Arts et cartographies : de la topographie au numérique

Présentation

Du 28 mai au 2 juin 2018 - PLU6917 (A-D)

La géographie, les arts et l’histoire de l’art partagent un certain nombre d’objets, de sujets, de méthodes ou de notions communs, parmi lesquels nous pouvons citer le paysage, l’environnement, l’espace public, la ville, les arts graphiques ou encore la photographie, entre autres modes de représentation. Depuis sa première édition en 2016, l’École d’été « Arts et géographies » se donne pour objectif premier de réfléchir et de concrétiser les liens existants entre ces disciplines, qui ne sont que trop rarement examinés, en vue de créer de nouvelles passerelles, tant théoriques que méthodologiques, entre elles.

Pour l’édition 2018, le thème retenu est la cartographie – ou « l’acte cartographique », le mapping – sous diverses formes, un objet d ‘étude et une pratique qui intéresse tout autant les artistes que les géographes et les historien.ne.s de l’art. Du dessin à la géolocalisation, du relevé topographique aux techniques numériques, de nombreux enjeux créatifs, cognitifs, géopolitiques, idéologiques et sociaux émergent et accompagnent l’histoire, la production et les usages des cartes. De même, les questions entourant les mobilités, physiques ou virtuelles – du Grand tour au tourisme contemporain, du voyage en fauteuil (armchair travel) du 19e siècle à Google Street view –, sont intrinsèques à la cartographie. Aujourd’hui nous vivons, au quotidien, entourés de cartes et de moyens de localisation, alors que l’intérêt pour ces dispositifs ne se dément ni chez les artistes, ni chez les géographes. De nombreux artistes ont en effet travaillé avec ou à partir de cartes, en ont produit, en ont imaginé d’impossibles, s’en sont inspirés et ont contribué par là même à renouveler l’usage et la conception des cartes en sciences humaines et sociales et plus particulièrement en géographie.

Ce séminaire intensif s’attachera ainsi à l’exploration des liens entre arts et géographies, à travers les cartographies et les métaphores spatiales qu’elles entrainent, à la fois historiques et contemporaines. Les cartes, en effet, « permettent de conduire, à partir de l’art, une interrogation sur le monde et ses représentations, et, dans le même temps, une interrogation sur l’art lui-même, ses moyens et ses intentions concernant la représentation elle-même » (Besse et Tiberghien, 2017).

L’école prend la forme d’une série de conférences données par des artistes et des chercheur.e.s en géographie et en histoire de l’art, du Québec et de France. Une étude de « terrain » en territoire montréalais et quelques travaux pratiques complètent le programme.

Programme

Inscription

Étudiants

Les étudiants de l'Université de Montréal peuvent s'inscrire au cours PLU6917 (A-D) en contactant la TGDE de leur programme.

Les étudiants d'autres universités du Québec doivent s'inscrire en complétant la demande d'inscription en ligne disponible sur le site du BCI (anciennement CREPUQ).

Les étudiants canadiens non québécois, étrangers ou sans attestation doivent être inscrits dans une maison d'enseignement au moins depuis le 1er janvier 2018 et nous faire parvenir une preuve valide de leur inscription dans un établissement d'enseignement (dernier relevé de notes ou de frais  universitaires) par courriel à Michelle Daniel

Autres participants

La page d'inscriptions est en préparation; si vous désirez vous inscrire dès maintenant vous pourriez nous écrire à cerium@umontreal.ca et nous vous contacterons.

Responsables

Suzanne Paquet, professeure agrégée au département d'histoire de l'art et d'études cinématographiques

Pauline Guinard, Géographie, École Normale Supérieure de Paris