Réseau d’études des dynamiques transnationales (REDTAC)

Le REDTAC veut permettre la mise en commun d’agendas de recherche diversifiés qui partagent une préoccupation commune par rapport aux incidences analytiques des dynamiques transnationales (travail, condition féminine, agroalimentaires, religions, enjeux autochtones, développement international, droits de la personne, changements climatiques, nouvelles technologies de l’information, activités illicites, migration et diasporas, etc.). Il en va de même pour les effets de ces dynamiques sur diverses formes d’action collective (mobilisation, réseautage, forums sociaux, groupes militants, actions communautaires, assemblées citoyennes, etc.).

Aujourd’hui, de plus en plus, les « nouvelles » relations internationales sont marquées par des problématiques qui dépassent les cadres étatiques et interétatiques et remettent en question les définitions classiques de la souveraineté, de l’identité nationale et jusqu’à un certain point, les idées de citoyenneté nationale et de représentation politique. Un des principaux questionnements du Réseau est aussi de saisir en quoi ces dynamiques transnationales (certaines nouvelles, d’autres plus anciennes) contribuent à la mise en place de normes et d'idées qui traversent les frontières.

Le REDTAC est une unité affiliée au CÉRIUM.

Coordination

Dominique Caouette (2007-...)

Groupes de recherche et réseaux

Découvrez les groupes de recherche du REDTAC :