Migration Governance in the EU

Menu de navigation

Migration Governance in the EU

Présentation

PLU6915A

Du 29 juin au 4 juillet

L'école se déroulera à Malaga, Espagne et se donnera en anglais - sélection des étudiants sur dossier

The abolition of the internal borders of the EU demands the reinforcement of the Union’s external perimeter. While this may have seemed like a simple shift of emphasis at the time when the Schengen agreement was signed, today southern member states (Greece, Spain, Italy) are facing unprecedented pressure at its borders. This pressure is compounded by EU policy placing responsibility for the processing and initial reception/return of undocumented border crossers overwhelmingly on the first country of arrival. Disagreements among EU member states regarding the perceived reality of irregular border crossings in the Mediterranean; the EU’s responsibilities towards these migrants (many of whom are vulnerable and merit specific protections); the proper management of the external EU border; and what constitutes fair sharing of migration-related responsibilities are all becoming major sources of tension within the EU. Furthermore, migration is forcing the EU to redefine its relationship with countries in areas of origin and destination of migrants – mainly in the Middle-East and North Africa (MENA) region.

This intensive summer school will target graduate students (masters and PhD) as well as practitioners (from national, regional and municipal governments as well as service providers and NGOs). It will bring them together to reflect in situ on these challenges, while benefiting from the input of government policy experts, senior academics, and NGO and IGO actors working on the field.

This summer school has a multidisciplinary  approach,  bringing  together experts from the disciplines of sociology, law, psychology, geography, and political science. The Summer School will be taught in English.

The programme will take place in Spain and be organized in collaboration with the Universidad de Málaga. It consists of a 6-day learning experience for graduate students, academics, members of non- governmental organizations, and policy-makers. Each day will focus on a major theme and will involve a lecture delivered by an expert (followed by Q&A) and group discussions (seminars), moderated by the organizer and co-organizers of the summer school. We will also include time periods for cultural excursions and learning from discussion and first-hand experiences.

Students will be required to produce a 20-page essay and a map on a subject of their choice closely related to the theme of the summer school.

L'abolition des frontières intérieures de l'UE exige le renforcement du périmètre extérieur de l'Union. Alors que cela pouvait sembler être un simple changement d'orientation au moment de la signature de l'Accord de Schengen, aujourd'hui les États membres du Sud (Grèce, Espagne, Italie) font face à une pression sans précédent à ses frontières. Cette pression est aggravée par la politique de l'UE qui attribue à la responsabilité du traitement et de l'accueil/retour initial des frontaliers sans papiers en grande majorité au premier pays d'arrivée. Les désaccords entre les États membres de l'UE concernant la perception de la réalité des passages irréguliers des frontières en Méditerranée, les responsabilités de l'UE envers ces migrants (dont beaucoup sont vulnérables et méritent des protections spécifiques), la bonne gestion de la frontière extérieure de l'UE et ce qui constitue un partage équitable des responsabilités liées à la migration deviennent tous des sources majeures de tension au sein de l'UE. En outre, les migrations obligent l'UE à redéfinir ses relations avec les pays d'origine et de destination des migrants - principalement dans la région du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord (MENA).  

Cette université d'été intensive s'adressera aux étudiant.e.s de deuxième et troisième cycle (maîtrise et doctorat) ainsi qu'aux praticien.ne.s (des gouvernements nationaux, régionaux et municipaux ainsi que des prestataires de services et des ONG). Elle les réunira pour réfléchir sur place à ces défis, tout en bénéficiant de l'apport d'experts en politique gouvernementale, d'universitaires de haut niveau et d'acteurs d'ONG et d'OIG travaillant sur le terrain. 

Cette école d'été a une approche multidisciplinaire, réunissant des expert.e.s en droit, sociologie, psychologie, géographie et sciences politiques. L'école d'été sera enseignée en anglais.

Le programme se déroulera en Espagne et est organisé en collaboration avec l'Université de Malaga. Il consiste en une expérience d'apprentissage de 6 jours pour les étudiants diplômés, les universitaires, les membres d'organisations non gouvernementales et les décideurs politiques. Chaque jour sera axé sur un thème majeur et comprendra une conférence donnée par un expert (suivie de questions-réponses) et des discussions de groupe (séminaires), animées par l'organisateur et les co-organisateurs de l'université d'été. Nous prévoirons également des périodes d'excursions culturelles et d'apprentissage à partir de discussions et d'expériences directes. 

Les étudiants devront faire les lectures obligatoires avant le début du cours, produire un essai de 20 pages et une carte sur un sujet de leur choix étroitement lié au thème de l'école d'été.

Programme

PLU6915A

Sélection des étudiants sur dossier

Programme


Jour 0 : Arrivée, logement et cocktail d'ouverture (offert par l'Université de Malaga).

Jour 1 : Contexte géopolitique et cadre institutionnel 

AM :

Mot de bienvenue - Magdalena Martínez Martín (Droit, Université de Málaga).

Introduction au cours - Laurie Beaudonnet (Sciences politiques, Université de Montréal) et Luna Vives (Géographie, Université de Montréal).

PM : 

Atelier sur la visualisation de données et la création de cartes avec Articque Cartes & Données.
  

Jour 2 : L'Espagne comme pays d'origine, de transit et de destination des migrations internationales 

AM : 

Luis Ayuso Sánchez (Sociologie, Universidad de Málaga) et Rafael Durán (Sciences politiques, Universidad de Málaga)

PM : 

Laboratoire de cartographie + visite du site avec l'Asociación Pro-Derechos Humanos de Andalucía.

Jour 3 : Gestion des migrations et contrôle des frontières 

AM :

Les frontières anciennes et nouvelles - Maria D. Lois (Géographie, Université Complutense de Madrid).

PM : 

Visite du site : port et rencontre avec l’espagnol Salvamento Marítimo.

Jour 4 : La protection des groupes à risque de violence et d'exploitation

AM :

Elisa Garcia España (Universidad de Málaga).

PM :

Laboratoire de cartographie + séminaire.

Jour 5 : La vie après la frontière

AM :

Carolina Jiménez (Droit, Université de Málaga).

Cova Alvarez (psychologue spécialisée en violence sexuelle et de genre, Asociación In Via, Barcelone).

PM : 

Laboratoire de cartographie + visite du site avec une organisation de la société civile.

Jour 6 : Cartographie des migrations

AM :

Luna Vives (Géographie, Université de Montréal).

PM :

Remarques finales : Laurie Beaudonnet (Sciences politiques, Université de Montréal), Luna Vives (Université de Montréal), Magdalena Martínez Martín (Droit, Universidad de Málaga).

Événement de clôture (offert par l'Université de Montréal).

Inscription

Inscription

Cette école d'été intensive s’adresse aux étudiant.e.s aux cycles supérieurs (maîtrise et doctorat) et aux praticien.nes (fonction publique, société civile). Toutefois, seul.e.s les étudiant.e.s de cycle supérieur inscrit.e.s à l'Université de Montréal ou à l'Université McGill seront admissibles à une bourse pour couvrir leurs frais de déplacement et d'hébergement. Tous les étudiant.e.s seront responsables de leurs propres frais d'inscription et de repas.

Veuillez soumettre un relevé de notes et une lettre de motivation (1 page) en utilisant le lien ci-dessous avant le 15 février. Les candidat.e.s seront avisé.e.s par courriel le 1er mars.

Formulaire ici

Autres participants

Vous pouvez vous inscrire dès maintenant en suivant le lien ci-dessous:

Inscription

En cas d'annulation, vous devez contacter Eléonore Louis pour procéder au remboursement de votre commande.

Titulaires

Luna Vives (professeure adjointe, Département de géographie, Université de Montréal) et Laurie Beaudonnet (professeure adjointe, Département de science politique, Université de Montréal)