Menu de navigation

Politiques internationales de l'IA

Présentation

Du 24 au 29 juin - PLU6009A

Les enjeux politiques de l’intelligence artificielle : gouverner les algorithmes et gouverner par les algorithmes

Le séminaire doctoral a pour objet l’étude de la gouvernance algorithmique comme nouvel enjeu politique, social et juridique auquel sont confrontées les démocraties libérales aussi bien à l’intérieur de leurs frontières qu’au niveau international. La gouvernance renvoie à l’idée d’une régulation qui ne s’appuie pas seulement sur les moyens classiques du gouvernement, mais sur un éventail d’instruments et de procédures que mettent en œuvre des acteurs très divers dotés d’une légitimité qui n’est pas uniquement politique. Avec l’avènement de l’intelligence artificielle qui accentue la procéduralisation de la démocratie et la fragmentation des centres de décisions, le mode de gouvernement qui s’impose est celui de la gouvernance. La gouvernance algorithmique renvoie aux procédures qui permettent d’encadrer les décisions prises par un système automatisé. Mais l’expression de « gouvernance algorithmique » ou de « gouvernance des algorithmes » trahit une ambiguïté intéressante, selon que le génitif est objectif ou subjectif : on peut en effet comprendre que la gouvernance algorithmique porte sur la manière de « gouverner l’intelligence artificielle (IA) » ou sur la manière dont « l’IA nous gouverne ». 

Ce séminaire doctoral se tient à la Maison Suger (Paris) et est organisé en partenariat avec la Maison Suger, la Fondation de la Maison des Sciences de l’Homme (FMSH), le Centre d’Études Sociologiques et Politiques Raymond Aron (EHESS), et l’Observatoire international sur les impacts sociétaux de l’intelligence artificielle et des technologies numériques. Avec le soutien de l'Institut des Études Avancées de Paris, The Future Society, Mila et le Centre de Recherche en Éthique.

Responsable: 

Marc-Antoine Dilhac, Professeur au Département de philosophie, Université de Montréal. 

Directeur de la "Délibération", Observatoire international sur les impacts sociétaux de l'IA et des technologies numériques.

Directeur de l’axe Éthique et politique, Centre de recherche en éthique.

Membre associé de MILA 

Programme

25 juin
Thème: Nudges et politique des émotions
Laurence deVillers (Paris-Sorbonne, INRIA- DATAIA)

26 juin
Thème: La gouvernance des algorithmes, quelle régulation pour l’IA?
Fanny Hidvegi (Access Now’s European Policy Manager, membre du High Level Expert Group on AI de la Commission Européenne). 

27 juin
Thème: Évaluation, surveillance et transparence
Valérie Peugeot (commissaire à la CNIL, Orange-Lab)

28 juin
Thème: Les impacts économiques de l’IA et mutations du travail:
Karine Perset (OCDE, division « digital »)

29 juin (Journée conférence et atelier-écriture)
Thème: vers un codage citoyen
Hugues Bersini (Iridia, ULB)

+ Atelier: réfléchir aux enjeux politiques de l’IA en récit. 

Travaux requis pour obtenir le crédits du séminaire doctoral : 

1. Oral : présentation d’un travail en 20 min, suivi d’une discussion de 20 min. 

2. Écrit : essai sur un sujet lié au thème du séminaire. de 12 à 15 pages. Les modalités précises du travail seront communiquées aux participants retenus.

Inscription

Les étudiants sont responsables de vérifier la compatibilité des horaires des écoles d’été avec les horaires et les exigences (dont les points de présence) des autres cours auxquels ils sont inscrits durant le trimestre d’été.

Étudiants [COMPLET]

Autres participants

Vous pouvez vous inscrire dès maintenant en suivant le lien ci-dessous:

Inscription

En cas d'annulation, vous devez contacter Eléonore Louis pour procéder au remboursement de votre commande.

Responsables

Marc-Antoine Dilhac, Université de Montréal, École de philosophie