Passer au contenu

/ Logo du CERIUMFaculté des arts et des sciencesCentre d'études et de recherches internationales

Je donne

Rechercher

Navigation secondaire

Réciprocité et décolonisation: rapports à l'oeuvre dans les processus de création autochtones

Réciprocité et décolonisation: rapports à l'oeuvre dans les processus de création autochtones

Du 4 au 9 juillet 2016 PLU6913A-D

La sortie de L'empreinte de Carole Poliquin et Yvan Dubuc en 2015, puis du documentaire controversé de Dominique Gagnon Of the North en 2016,ont suscité de nombreuses réactions autour de la question autochtone au Québec, qu'il s'agisse de l'appropriation ou de l'utilité de cette "empreinte" identitaire dans la création de l'identité québécoise, ou encore d'éthique et de politique des représentations. Des voix cependant que nous avons moins entendues autour de cette question au sein des colonies de peuplement sont celles des peuples autochtones, notamment celles des écrivains, des cinéastes et des militants.

De nombreuses réflexions s’élaborent actuellement sur les façons dont s’articulent les rapports de réciprocité et les processus de décolonisation au Québec, au Canada et ailleurs dans le monde. L’école d’été de 2016 examinera comment se conçoivent, se façonnent et se vivent les rapports à l’autre dans les processus de création autochtones. À partir d’œuvres littéraires et cinématographiques, de discours politiques, historiques médiatiques, ainsi que de prises de parole publiques, nous analyserons les formes prennent les relations d’affinité et d’appartenance (communautaires, nationales, linguistiques, culturelles, institutionnelles).

 Dans le cadre de ce cours, nous aurons l’occasion de réfléchir à des thèmes tels : les usages contemporains des récits oraux comme la Grande loi de la Paix et la cérémonie de condoléance; la responsabilité de l’auteur et du public face aux représentations (littéraires, cinématographiques, médiatiques); les rapports à l’œuvre dans les pratiques de création collective et autres projets collaboratifs; les questions éthiques de respect, de reconnaissance et d’engagement; les liens entre territoire et récits; les tensions entre réconciliation et souveraineté(s).

Voir la page internet de cette école d'été pour les modalités d'inscription.

Emplacement : 3744 Jean-Brillant