Israël-Palestine : y a-t-il apartheid?

- 11:30 - Auteur :GIHRIC - CÉRIUM - HIST - Conférence

Un boycott peut-il se justifier (politiquement et légalement) ?

Conférencier invité : Robert Wintemute,

Biographie

Robert Wintemute est Professeur de droit (droits humains) au King's College de Londres, et l’auteur de « Israel-Palestine Through the Lens of Racial Discrimination Law:  Is the South African Apartheid Analogy Accurate, and What If the European Convention Applied? », (2017) 28 King's Law Journal 89.

Originaire de Calgary, il a fait son B.A. de 4 ans à l’Université de l’Alberta (3e année à l’Université Laval), son LL.B. et son B.C.L. à la Faculté de droit de l’Université McGill et, après avoir pratiqué le droit de la faillite pendant cinq ans au cabinet Milbank à New York, son D.Phil. à l’Université d’Oxford. 

Comme avocat, il a participé à des affaires concernant les droits humains des personnes lesbiennes ou gaies devant la Cour européenne des droits de l’homme, la Cour de justice de l’Union européenne, la Cour inter-américaine des droits humains, la Cour constitutionnelle de la Colombie, et les Cours suprêmes de l’Argentine, du Massachusetts, et des États-Unis. 

Durant une visite à Ramallah en décembre 2009 pour intervenir à un colloque, il a vu le Mur de la Cisjordanie et est passé par le point de contrôle Qalandiya entre Ramallah et Jérusalem Est. Ces expériences l’ont inspiré à faire des recherches et à publier sur les droits humains des Palestiniens. 

Descriptif

De plus en plus d’observateurs considèrent que la situation en Israël-Palestine correspond à une situation d'apartheid. Est-ce cela ou s'agit-il d'une situation d'occupation militaire temporaire ? 

Si c’est l'apartheid, a-t-il commencé en 2002, en 1987, en 1967 ou en 1948 ? 

Les appels au boycott d'Israël sont-ils une réponse politiquement justifiable et une forme d'expression politique légalement protégée, selon le raisonnement de la Cour Suprême des États-Unis dans l'affaire National Association for the Advancement of Colored People c. Claiborne Hardware Co. (« a nonviolent, politically motivated boycott ... is constitutionally protected»? 

Ou sont-ils une incitation à la discrimination raciale, selon l'avis de la Cour de cassation et du gouvernement français dans l'affaire pendante Baldassi et autres c. France (Cour européenne des droits de l'homme?)

 Organisé par :

- Groupement interuniversitaire pour l’histoire des relations internationales contemporaines (GIHRIC)
- avec le Centre d’études et de recherches internationales de l’Université de Montréal (CÉRIUM)
- et le Département d’histoire, Université de Montréal

Détails de l'événement

Date de l'évènement : mardi 9 octobre 2018 11:30 - 12:50
Emplacement : Université de Montréal, 3150 Jean-Brillant, Pav. Lionel-Groulx, Carrefour des arts et des sciences (C3061)
Prix : Gratuit $

Partager :
  • Envoyer
  • Imprimer