Pour une généalogie de la résilience

- 16:00 - Auteur :CÉRIUM - Conférence

Cette conférence a lieu dans le cadre de la série de conférences hiver 2020 "Comprendre les limites du risque dans un monde complexe”.

D’où vient la résilience ? De quelles disciplines a-t-elle été "importée" en relations internationales ? Pour beaucoup, la résilience est née dans les années 1970 dans la littérature en écologie; une littérature qui place à l’avant-scène la notion de retour à l’équilibre des systèmes après un choc (equilibrium). Pour ces chercheurs, la résilience n’est rien d’autre qu’une stratégie néolibérale de gouvernance par laquelle l’État se désiste de ses responsabilités en temps de crise. Or, l’argument central défendu ici est que de réduire la résilience à une simple stratégie néolibérale ne peut être fait que si l’on ignore plus de 70 ans de recherches multidisciplinaires sur la résilience. En présentant une généalogie multidisciplinaire et dynamique, notre présentation offre une meilleure compréhension des différents "chemins" par lesquels la résilience a percolé jusqu’aux relations internationales et une analyse plus nuancée de la valeur-ajoutée de la résilience.

Phillipe Bourbeau est directeur de l’École supérieure d’études internationales (ESEI), titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l'immigration et la sécurité et professeur agrégé au département science politique à Université Laval.

Inscription obligatoire.

Détails de l'événement

Date de l'évènement : jeudi 6 février 2020 16:00 - 17:30
Emplacement : Université de Montréal, 3744 Jean-Brillant, Salle 6420 (6ème étage)
Prix : Gratuit $

Partager :
  • Envoyer
  • Imprimer