Comprendre «l’énorme complexité» de la politique en Amérique latine

Auteur :CÉRIUM - Nouvelle

Déclin politique et économique du Brésil, crise sociale et politique au Chili, mesures anti-criminalité radicales au Salvador… Voilà quelques-uns des phénomènes brûlants d’actualité qui sont à l’étude lors de l’école d’été L’Amérique latine et les transformations globales actuelles.

À distance, le titulaire Sébastien Dubé, professeur de science politique à l’Universidad del Norte, en Colombie, a réuni un aréopage d’experts du Québec, du Canada, de France, du Chili, du Pérou et du Brésil. Ceux-ci aideront les étudiants à comprendre «l’énorme complexité de la politique latino-américaine et l’importance de réfléchir aux rapports actuels entre la société et les États», souligne le titulaire.

Pour illustrer cette complexité, Sébastien Dubé relève «la gestion "anti-gouvernance" de Jair Bolsonaro, qui est dans la lignée de ce qu’il avait promis en campagne électorale; l’effondrement de l’appui au président Sebastián Piñera au Chili signé par le rejet de sa politique tant par la droite que par la gauche malgré une victoire électorale claire en 2017, et dont aucun politicien ou politicienne de gauche ne semble pouvoir tirer profit; et le taux de satisfaction de plus de 90% dont jouit le président Nayib Bukele au Salvador grâce à une politique dénoncée par les organisations de défense des droits de la personne, puisqu’elle invite pratiquement les membres de pandillas (bandes criminelles) rivales à s’affronter dans les prisons du pays.»

Du 8 au 25 juin, les grands thèmes abordés lors de l’école d’été iront des inégalités aux faiblesses institutionnelles en passant par l’appartenance à l’ordre libéral international, les conflits et la coopération intrarégionale.

Partager :
  • Envoyer
  • Imprimer