Journée d’étude «Le Québec face aux risques mondiaux»

Auteur :CÉRIUM - Nouvelle

Victoires populistes, catastrophes climatiques, attentats terroristes: il ne manque pas d’actualités pour conforter l’image d’une société du risque» qui se déploie désormais à l’échelle mondiale. Nation ouverte et complexe, le Québec n’échappe ni à la réalité de risques protéiformes ni aux discours parfois simplistes que l’on porte sur ceux-ci.

C’est pourquoi l’Unité Risque Politique du CÉRIUM a organisé le 15 février dernier, avec le soutien du Ministère des Relations internationales et de la Francophonie, une journée d’étude intitulée Le Québec face aux risques mondiaux. Sous les thèmes «Vrais et faux risques de la mobilité globale», «Risque, environnement et résilience» et «Risque et géopolitique», des experts de ces questions ont engagé la conversation avec une vingtaine d’invités afin d’identifier les principaux défis auxquels le Québec est confronté, d’évaluer ses outils et son degré de préparation face à ceux-ci, et de dégager de nouvelles pistes de recherche.

Dans une perspective multidisciplinaire et avec l’ambition de mailler chercheurs et praticiens, la journée d’étude a réuni autour de la table des représentants des institutions suivantes:

• Université de Montréal• Université libre de Bruxelles• École normale supérieure• Caisse de dépôt et placement du Québec• Crédit agricole• Hydro-Québec• Bell Canada• Ouranos• SecDev• Ministères des Relations internationales et de la Francophonie• Ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques• Horizons de politiques Canada• Affaires mondiales Canada• Ville de Montréal

 

Partager :
  • Envoyer
  • Imprimer