Passer au contenu

/ Logo du CERIUMFaculté des arts et des sciencesCentre d'études et de recherches internationales

Je donne

Rechercher

Conférences proposées par Alain Saulnier

Fausse route identitaire. Le problème n’est pas la burqa, mais le GAFA

Alain Saulnier a publié un texte de réflexion sur les véritables enjeux identitaires auxquels font face la culture et la langue française au Québec

À son avis, les partis politiques font actuellement fausse route en faisant de la surenchère sur les mesures à prendre pour protéger les « valeurs » dites québécoises contre un « surplus » d’accommodements raisonnables. À la veille des prochaines élections l’automne prochain, les partis politiques passent à côté de la véritable menace à la langue et à la culture francophone. C’est l’emprise de la culture anglo-saxonne imposée par les géants du web, le GAFA, dans toutes les sphères de l’activité culturelle qui constitue la menace la plus importante. Ce sont les propositions culturelles des Facebook, Apple, Spotify, Netflix, Google et Amazon, entre autres, qui détournent le public québécois des productions culturelles francophones, pourtant d'une rare qualité, offertes par les créateurs d’ici. La culture et la langue française sont désormais « marginalisées » dans l’empire des GAFA. Il est là, le véritable enjeu « identitaire ». Comment s’identifier à la culture québécoise quand on peine à la retrouver dans un univers numérique hors de notre contrôle? Parlez-en aux moins de 35 ans...
Information et désinformation, le combat extrême du 21ème siècle

L’univers numérique est venu bousculer l’ensemble de l’écosystème des médias et du monde journalistique. Les médias sont en train de perdre leur modèle d’affaires basé sur la publicité alors qu’à eux seuls, Google et Facebook accaparent 70% des revenus publicitaires. Des médias sont menacés de disparition, cherchant la recette miracle. De leur côté, les journalistes, qui ont toujours été les premiers à annoncer une nouvelle, ne sont plus seuls dans cette course. Twitter, Facebook et Instagram ont gagné cette course. Les journalistes ne sont plus les intermédiaires incontournables. La nouvelle s’annonce sans les journalistes sur les réseaux sociaux. En même temps, la désinformation l’emporte sur l’information véritable dans l’univers des réseaux sociaux. On y partage davantage les fausses nouvelles que les vraies nouvelles… Tour d’horizon de l’état des médias au pays à l’ère des «fake news».

 

RETOUR À LA PAGE PRÉCÉDENTE