Sauver la démocratie (2019-2020)

Trente ans après la chute du mur de Berlin, le triomphe annoncé de la démocratie libérale est remis en question.

Sur la scène internationale, des régimes autoritaires gagnent en puissance et bousculent l’ordre établi. Au sein des démocraties libérales, la tentation dégagiste se fait sentir: partis et mouvements flirtant avec les extrêmes contestent la légitimité des institutions traditionnelles.

Peut-on sauver la démocratie?

 «Le diagnostic est sévère et inquiétant. Nous avons le devoir de trouver des solutions fondées sur des idées audacieuses, des données probantes et de analyses fines», soutient Frédéric Mérand, directeur scientifique du CÉRIUM.

Alors, pour son 15e anniversaire, le CÉRIUM donne la parole à cinq grands penseurs qui viendront à l’Université de Montréal partager leurs idées et donner des pistes de solution.

Steven Pinker (Harvard), auteur de La part d’ange en nous et Le triomphe des Lumières, lancera le bal avec une touche contre-intuitive car optimiste. Convaincu que le monde se porte globalement mieux au fil du temps, à grands renforts de données, il avancera quelques idées pour préserver les acquis de la modernité.

Adam Przeworski (New York University), inspiré par son recent opus Why Bother with Elections?, soutiendra que les élections démocratiques, bien que fondamentalement imparfaites, demeurent la moins pire des méthodes pour choisir les dirigeants.

Louis Chauvel (Université du Luxembourg), auteur de La spirale du déclassement: essai sur la société des illusions, abordera le déclin des classes moyennes et la solidarité intergénérationnelle.

Sheri Berman (Barnard College, Columbia University) explorera la résilience des démocraties face à la montée des forces réactionnaires au cours de l’histoire, dans la foulée de son dernier ouvrage, Democracy and Dictatorship in Europe: From the Ancien Régime to the Present Day. 

Enfin, une grande spécialiste des relations internationales, Jennifer M. Lind (Dartmouth College) partagera ses idées pour sauver l’ordre libéral international de lui-même. À l’heure de Trump, de Poutine, de Xi et de Bolsonaro, ses idées sont plus urgentes que jamais.

Partenaires :

  • Département de science politique de l’Université de Montréal
  • Centre d'études sur la paix et la sécurité internationale (CEPSI)
  • Centre de recherche sur les politiques et le développement social (CPDS)
  • Centre Jean Monnet de Montréal
  • Chaire de recherche du Canada sur la violence politiqu
  • Chaire de recherche du Canada en démocratie électorale
  • Réseau sur les opérations de paix (ROP)