Passer au contenu

/ Logo du CERIUMFaculté des arts et des sciencesCentre d'études et de recherches internationales

Je donne

Rechercher

Collection "Le monde en poche" (PUM)

Idéologies et polarisation aux États-Unis

 

Docteur en relations internationales de la London School of Economics, Philippe Fournier a enseigné la science politique à l’université pendant près de dix ans et a été chargé de recherche section États-Unis et les Amériques au CÉRIUM. Il est actuellement professeur de science politique au collège Jean-de-Brébeuf.

Résumé

Au confluent de la culture et de l’économie, de l’individu et de la société, les idéologies fournissent des cartographies plus ou moins poreuses pour naviguer entre la vie sociale et la vie politique. Au lieu d’attribuer des préférences immuables à des sujets rationnels, l’étude de l’idéologie s’attarde à la manière dont les idées se forment et évoluent, mais aussi au rôle qu’y jouent l’affect et les contextes social, économique et culturel.

Ce livre jette un regard sur l’extrême polarisation culturelle et politique qui frappe les États-Unis ainsi que sur les transformations importantes du siècle dernier en accordant une attention particulière à deux situations tenaces : les inégalités socioéconomiques et le racisme. Affaiblissement de la démocratie, préjugés systématiques contre les personnes racisées et les pauvres, schisme entre les élites et la population ou entre les électorats républicain et démocrate sont autant de phénomènes qu’on peut voir à travers le prisme des idéologies politiques.

Commander le livre

Auteur : Philippe Fournier
Collection : Le monde en poche
Année de publication :  Novembre 2021
64 pages

 

Entre peuple et élite, le populisme de droite

Frédérick Guillaume Dufour est professeur de sociologie politique au Département de sociologie de l’Université du Québec à Montréal. Ses publications principales portent sur la sociologie du nationalisme, la sociologie historique et les dynamiques politiques au Canada et en Europe de l’Ouest.

Résumé

Longtemps associé à un phénomène en marge de la politique européenne ou à l’instabilité de régimes présidentiels de l’Amérique latine, le populisme est maintenant indissociable de l’actualité politique : le Brexit, l’élection de Donald Trump à la présidence américaine en 2016, celle de Bolsonaro au Brésil en 2018 ou d’Orban en Hongrie en 2014 et 2018, en sont des exemples. Même si les chercheurs ne s’entendent pas sur l’articulation du populisme avec d’autres phénomènes politiques – autoritarisme, nationalisme ou fascisme –, plusieurs conviennent qu’il est en vogue en particulier dans des milieux non pas nécessairement moins fortunés, mais certainement moins éduqués, en région plutôt qu’en milieu urbain et chez les hommes plutôt que chez les femmes. Enfin, cette idéologie semble mettre en scène une opposition d’ordre moral entre « le peuple » et « les élites » et dévalorise, à gauche comme à droite, l’expertise au profit de la revendication d’un accès spontané à une vérité fortement dérivée des émotions, de l’intuition et du ressenti.

Commander le livre

Auteur : Frédérick Guillaume Dufour
Collection : Le monde en poche
Année de publication :  Octobre 2021
64 pages

 

 

La mondialisation : une maladie imaginaire

Stéphane Paquin est professeur titulaire à l’École nationale d’administration publique et directeur scientifique du Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation.

Résumé

Depuis une trentaine d’années, on a tendance à amplifier, parfois grossièrement, la portée de la mondialisation et à en déformer la réalité. Selon plusieurs, l’accélération de la mondialisation conduit à l’avènement d’un monde « sans frontières », exacerbant la concurrence entre les nations.

Ces critiques face à la mondialisation sont-elles justifiées ? C’est en examinant les données sur la performance économique et sociale des pays sociaux-démocrates et libéraux, en décortiquant la situation de l’emploi et en expliquant les inégalités qui y sévissent que nous pouvons cerner la portée de la mondialisation dans nos vies. Les conclusions sont claires : l’État-providence est bien vivant et la social-démocratie est toujours le modèle économique et social le plus performant.

Commander le livre

Auteur : Stéphane Paquin
Collection : Le monde en poche
Année de publication :  Mars 2021
64 pages

La puissance décomplexée de la Chine

Éric Mottet  est professeur agrégé au Département de géographie de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), directeur de l’Observatoire de l’Asie de l’Est (OAE), directeur adjoint du Conseil québécois d’études géopolitiques (CQEG) ainsi que chercheur associé à l’Institut de recherche sur l’Asie du Sud-Est contemporaine (IRASEC).

Résumé

Dans moins d’une génération, l’ordre géopolitique et géoéconomique mondial sera manifestement différent de celui que nous connaissons aujourd’hui, ces dynamiques à l’oeuvre étant le résultat de la puissance décomplexée de la Chine et des « nouvelles routes de la soie ». Amorcé en 2013, le mégaprojet Belt and Road Initiative (BRI), avec pour objectif le déploiement à partir de la Chine d’un ensemble multiforme d’initiatives économiques, commerciales, géopolitiques, diplomatiques et normatives, suscite spéculations et inquiétudes. Il vise la construction d’importantes infrastructures de transport reliant la Chine au reste du monde, tout en développant des flux commerciaux et en améliorant la connectivité entre la Chine et des régions qu’elle vise pour ce faire. À la fois projet commercial ambitieux, plan « civilisationnel » pour faire de la Chine une puissance d’envergure mondiale, le BRI annonce irrémédiablement un nouveau rapport de force international.

Commander le livre

Auteur : Éric Mottet
Collection : Le monde en poche
Année de publication :  Novembre 2020
64 pages

À quoi sert le Conseil de sécurité des Nations unies ?

Jocelyn Coulon est chercheur au Centre d’études et de recherches de l’Université de Montréal (CÉRIUM). Il a été membre du groupe des conseillers de politique étrangère de Justin Trudeau en 2014-2015 et conseiller politique du ministre des Affaires étrangères en 2016-2017.

Résumé

Au mois de juin 1945, l’Organisation des Nations unies a été créée afin de rassembler tous les États indépendants et d’organiser leurs rapports selon les modalités définies dans sa Charte. Ces modalités servent de cadre à une concertation politique dont la finalité est de maintenir la paix et la sécurité internationales. C’est un des organes principaux de l’ONU, le Conseil de sécurité, qui en a la responsabilité.

Le Conseil concentre entre ses mains des attributions de plus en plus larges qui permettent à l’ONU d’intervenir dans le règlement des différends par des moyens pacifiques ou, lorsque la paix est rompue, par la coercition. Le Conseil est aussi un organe politique que les cinq grandes puissances – États-Unis, Russie, Chine, France et Royaume-Uni – dominent et parfois manipulent.

On peut l’aimer ou le détester, mais avant de porter un jugement sur son action ou son inaction, ne vaut-il pas mieux comprendre exactement à quoi il sert ? Ce livre tente de répondre à cette question.

Commander le livre

Auteur : Jocelyn Coulon
Collection : Le monde en poche
Année de publication : Mai 2020
64 pages

Le retour du risque nucléaire

Michel Fortmann est professeur honoraire de science politique à l'Université de Montréal. Il a dirigé pendant une décénnie le Centre d'études sur la paix et la sécurité internationale (CEPSI), qu'il a fondé en 1996.

Résumé

Depuis quelque temps, les nuages en forme de champignon s'accumulent sur la scène internationale. Les essais de missiles balistiques, les tests nucléaires répétés de la Corée du Nord et le programme nucléaire iranien suscitent beaucoup d'inquiétude. Le retour des tensions militaires entre la Russie, l'OTAN et les États-Unis est également préoccupant. Le président Trump se vantait, à l'été 2017, de faire pleuvoir «feu et furie» sur la Corée du Nord. De leur côté, l'Inde et le Pakistan ont vécu depuis la fin des années 1990 plusieurs crises graves durant lesquelles ils ont brandi la menace nucléaire. Les armes nucléaires sont donc de retour dans l'actualité et, avec elles, la peur d'une confrontation entre grandes puissances.

Commander le livre

Auteur : Michel Fortmann
Collection : Le monde en poche
Année de publication : Septembre 2019
64 pages

L'imprévisible Sud-Est asiatique

Rodolphe De Koninck est professeur titulaire au Département de géographie et émérite de l'Université de Montréal. Il est titulaire de la Chaire de recherche du Canada en études asiatiques.

Résumé

Lieu de convergence au sein du monde tropical et océanique, l'Asie du Sud-Est est constituée de onze pays fort différents, dont l'avenir était envisagé en termes alarmistes par des observateurs chevronnés de la scène mondiale dès après la Deuxième Guerre mondiale et jusqu'aux années 1960-1970. Malgré des pronostics très pessimistes et des perspectives économiques et politiques jugées désastreuses, le Sud-Est asiatique est toutefois parvenu à appliquer des politiques contredisant les experts occidentaux, montrant ainsi combien imprévisible reste cette région.

Commander le livre

 

Auteur : Rodolphe De Koninck
Collection : Le monde en poche
Année de publication : Septembre 2019
64 pages