Passer au contenu

/ Logo du CERIUMFaculté des arts et des sciencesCentre d'études et de recherches internationales

Je donne

Rechercher

Experts en : Villes

Fauveaud, Gabriel

FAUVEAUD, Gabriel

Professeur adjoint

Mes recherches s'intéressent aux dynamiques contemporaines de la fabrique urbaine. Le terme de "fabrique" doit être compris au sens large. Il désigne tout d'abord les acteurs, stratégies et pratiques des professionnels de la production urbaine, comme les promoteurs, constructeurs, courtiers ou architectes. Ensuite, la notion de fabrique urbaine implique de considérer les acteurs et processus qui déterminent les conditions de cette fabrique, comme les aménageurs ou experts, les acteurs politiques, les projets urbanistiques ou les cadres légaux. Enfin, la notion de fabrique urbaine désigne l'action des habitants et des groupes sociaux qui sont impliqués dans les processus d'urbanisation, que ce soit par leurs participations directes aux dynamiques d'urbanisation (stratégies résidentielles par exemple), ou encore par leurs appropriations des espaces et des projets urbains produits.

Cette mise en lumière des mécanismes de la fabrique urbaine me permet de mieux comprendre les logiques d'exclusion et de marginalisation qui y sont attachées. Par l'étude des relations de pouvoir, des effets des cadres urbanistiques et légaux, ou encore des stratégies économiques et d'accumulation du capital, je m'attache à identifier et à comprendre les inégalités d'accès aux ressources urbaines, ainsi que les mécanismes exacerbant les inégalités socio-spatiales. Mes recherches s'inscrivent ainsi à la croisée de nombreux champs de recherche, comme ceux des études urbaines, de la géographie sociale et de l'économie politique. 

Mes travaux s'intéressent particulièrement aux espaces urbains du Sud Global. Mes terrains de recherche actuels se situent principalement en Asie du Sud-Est (Cambodge, Myanmar et Vietnam). Au sein de ces espaces, j'explore différents aspects du lien entre fabrique urbaine et inégalités, notamment à propos des effets de la privatisation de la production urbaine, des changements des modes de gouvernance, de la production de grands projets urbains, ou encore de la financiarisation du logement et de l'immobilier. Depuis 2019, je travaille aussi, par ma participation à différents projets de recherche internationaux, sur les effets des investissements chinois dans la transformation des métropoles et villes secondaires d'Asie du Sud-Est.

Parallèlement, je mène aussi des recherches à Montréal par ma participation aux activités du Collectif de recherche et d'action sur l'habitat (CRACH). À Montréal, je m'intéresse plus spécifiquement à l'évolution des dynamiques immobilières et à ces conséquences sur la transformation des quartiers centraux.

Mes approches méthodologiques sont principalement qualitatives. Elles privilégient les recherches de terrain, les entretiens d'acteurs et les observations. Je mobilise par ailleurs l'analyse spatiale et la cartographie pour mieux comprendre les changements des modes d'occupation du sol, ou encore l'évolution des logiques de peuplement. Si mes échelles d'analyse sont principalement locales et passent par des études de cas spécifiques, mes approches plus politico-économiques se déploient aussi à des échelles régionales et internationales, voire transnationales.

Lire plus…

Profil complet

HAMEL, Pierre

Professeur titulaire

Ces dernières années, les thèmes du débat public et de la démocratie délibérative ont contribué à renouveler autant l’étude de l’action collective et des mouvements sociaux que de l’action publique. Mes recherches empiriques et mes réflexions théoriques en prennent acte. Cela me conduit à réitérer une perspective d’analyse tournée vers l’ambivalence des relations entre acteurs et institutions, l’objectif étant de mieux comprendre les formes concrètes d’organisation qu’empruntent les acteurs sociaux. J’étudie plus particulièrement les mobilisations sociales autour des problèmes urbains, mettant l’accent notamment sur celles qui formulent une définition subversive de la ville ou qui défendent des principes de justice. Mais je m’intéresse également aux formes institutionnelles que revêtent les nouvelles modalités de régulation des villes et de l’urbain. Les dispositifs de coopération et de gouvernance mis en place à cet égard concernent les pouvoirs publics et la société civile en plus de s’articuler à de multiples échelles (quartier, ville, région, métropole). Compte tenu des tendances à l’œuvre dans les processus de transformation des espaces suburbains, c’est avant tout l’échelle métropolitaine – voire ‘mégapolitaine’ – qui retient mon attention. En outre, mes travaux traitent en priorité du contexte québécois et canadien et prennent en compte les dimensions économiques, sociales et politiques reliées aux enjeux de la globalisation.

Lire plus…

Profil complet